Le projet ANTRACT

ANTRACT est un projet financé par l’Agence Nationale de la Recherche. Il est consacré à l’analyse des images et des sons produits pendant près de vingt-cinq ans par les Actualités Françaises, société de presse filmée créée en 1945. Ce corpus, vecteur cinématographique majeur de l’histoire culturelle, sociale et politique de la France des Trente Glorieuses n’a jamais fait l’objet d’une analyse systématique. Il s’agira de proposer à la communauté scientifique de nouvelles approches de recherche sur ces archives filmées grâce à des outils technologiques récents d’analyse des contenus audiovisuels et textuels : analyse de l’image et du son, transcription automatique de la parole et textométrie.

Des enjeux technologiques, historiques, méthodologiques et patrimoniaux ont été identifiés dans le cadre de ce projet.

L’enjeu technologique réside dans l’amélioration des technologies d’analyse de chacune des modalités image, parole et texte ainsi que dans l’exploitation conjointe des résultats obtenus sur chacune de ces modalités. Il s’agira également de spécifier et de mettre en œuvre des outils adaptés d’une part aux documents traités et d’autre part aux usages prescrits par l’analyse historienne de ce corpus.

L’enjeu historique se décline selon quatre orientations :

  • Les évolutions de la France dans sa dimension politique, sociale, économique et culturelle, coloniale et internationale.
  • La manière dont s’articulent les représentations médiatiques et les faits sociaux.
  • La dimension mémorielle des journaux des Actualités Françaises.
  • La construction d’une histoire audiovisuelle.

L’enjeu méthodologique réside dans la mise en place d’une démarche cohérente et complète et constitue l’objectif général du projet.

L’enjeu patrimonial réside dans l’importance de ce corpus que le projet se propose d’enrichir et de mettre à disposition du plus grand nombre.

Le projet présente à la fois des dimensions de recherche fondamentale pour les travaux de recherche historique et pour son approche transdisciplinaire, ainsi que des dimensions de développement expérimental pour les travaux technologiques qui consistent, pour une bonne part, à adapter les outils des partenaires aux usages et aux données du projet.